Stimuli

Blog

Blog/Organiser ses missions de manager avec le PAEI

Organiser ses missions de manager avec le PAEI

Photo Benoit Canart

Un article de Benoit Canart 

_

Connaissez-vous le PAEI ?

Ce modèle permet de comprendre les différentes missions du manager. Découvrez-le plus en détail avec Benoit Canart, associé chez Stimuli !  

 

 

Q : Qu’est-ce que le PAEI ?  

Benoit Canart : Quand on réfléchit aux grandes missions d’un manager, on les répertorie en quatre catégories qui constituent le PAEI.  

P pour Producteur 

A pour Administrateur  

E pour Entrepreneur  

I pour Intégrateur 

Le Producteur, comme son nom l’indique, est quelqu’un qui produit. Il fait. Il a les mains dans le moteur et est vraiment dans l’action. 

L’Administrateur, lui gère : il contrôle un tableau, une note de frais…  

L’Entrepreneur ferme l’ordinateur, éteint son téléphone et réfléchit à son “why” (cf. Simon Sinek 😉👍🏼💪🏼, auteur de livres sur le management et la motivation) et à sa raison d’être. Il imagine sa vision,  le futur de son marché et de son équipe.

L’Intégrateur développe, forme, fait monter en compétence ses collaborateurs. Bref il manage son équipe  

Voilà : PAEI.  En tant que Manager, je passe mon temps à Produire, Administrer, Entreprendre et Intégrer. 

On pourrait se dire que la bonne répartition est de quatre fois 25% : quatre quarts. Mais on s’aperçoit aussi qu’en cas de crise ou de difficulté – et Dieu sait que l’on en a connu avec la Covid-19 – le stress nous éloigne du PAEI. Sous stress, notre intelligence et notre écoute baissent à zéro et nous nous réfugions dans la production : “je produis, je fais, je déroule ma To Do List  et quelque part ça me rassure”.  

Alors que la vraie mission du manager c’est aussi de prendre du temps à entreprendre et intégrer.  

 

Q : Est-ce que l’on peut distinguer, parmi ces quatre rôles de manager dont tu viens de parler, des rôles où l’on attend plus les managers pour qu’ils apportent leur contribution maximale ? 

Benoit Canart : Il est toujours intéressant de se demander “Où est-ce que je crée de la valeur ?”.
Selon moi, la valeur ajoutée du manager, c’est libérer du temps pour Entreprendre et Intégrer. Et ne pas tomber dans la facilité ou le côté rassurant de la Production et de l’Administration. Quand j’Entreprends, je réfléchis à “c’est quoi mon équipe dans 2 ans ?”. Je prends du recul, je me retrouve face à une feuille blanche.
Cela nécessite de ne pas me laisser absorber par le quotidien, notamment en bloquant dans mon agenda des moments spécifiques comme je le fais avec le sport dans mon agenda perso.D’ailleurs le sport, c’est généralement ce que je vais faire « sauter » en premier.

Entreprendre est un point primordial et je vais maintenir des moments dans mon agenda pour réfléchir – seul ou en échangeant avec d’autres – et éviter de réaliser cette mission uniquement sous la douche ou dans les transports.

 

Q : Et est-ce que parmi ces quatre rôles on peut en distinguer certains qui sont potentiellement plus délégables que d’autres ? 

Benoit Canart : C’est sûr et tout particulièrement pour le rôle de Producteur,
À un moment c’est vital de se poser et de se demander : “tiens toutes ces tâches en Producteur que j’ai, est-ce que c’est vraiment à moi de les faire ? Est-ce que je suis en pleine valeur ajoutée ?”.
Et même si cela fait 10 ans que je fais comme ça, il est important de réfléchir autrement (Think out of the box !) et de sortir de mes habitudes pour telle tâche et la déléguer à quelqu’un.
Cette tâche est peut-être ma priorité numéro 10 alors que pour un de mes collaborateurs qui a une maturité et une autonomie fortes sur le sujet, elle va devenir sa priorité numéro 2 et  il la réalisera certainement mieux que moi. 

Quand je délègue à la bonne personne (et cela pourra faire l’objet d’un autre article), je libère du temps à forte valeur ajoutée 

Et je voudrais ajouter une petite anecdote sur le PAEI.

Un ami manager m’a raconté qu’il avait expliqué à son patron pourquoi il quittait son entreprise de la façon suivante :  “L’entreprise est comme un gros pétrolier. Moi je suis sur le pétrolier avec mon équipe dont le job est de serrer les boulons sur le pont du bateau pour le rendre bien solide parce qu’il y a une tempête qui arrive. Toute  mon équipe serre les boulons et moi je contrôle mon équipe. Parfois j’ai peur parce que quand je me retourne,  je te vois – toi mon patron – derrière moi, à contrôler ce que j’ai déjà contrôlé. Et là je me pose la question : “Qui est sur la passerelle à 40 mètres de haut pour voir ce qui nous attend 4 kilomètres devant ?”  

Donc n’oublions pas – et surtout  en cas de crise – de prendre du recul et de prendre le temps de réfléchir et de nous occuper de nos équipes au lieu d’être sur le pont à serrer des boulons, un peu dans la panique.  

 

Q : Et pour terminer Benoit, est-ce ces rôles de Producteur et d’Administrateur, peuvent être chronophages au point que l’on mette de côté les tâches d’Entrepreneur et d’Intégrateur ? 

Benoit Canart : sans parler de la matrice d’Eisenhower “urgent / important”, les actions d’Entrepreneur et d’Intégrateur sont souvent jugées comme importantes par les managers mais ils les considèrent aussi souvent comme pas urgentes. Donc on procrastine, on reporte parce que “là j’ai un petit travail à faire rapide qui ne va pas me prendre trop de temps”. Et notre agenda est inondé de tâches soit disant rapides à réaliser. Et au final on n’entreprend pas, et on intègre de moins en moins et on apporte de moins en moins de valeur ajoutée!

 

En synthèse :

En tant que manager, ne vous focalisez pas uniquement sur les tâches de producteur et d’administrateur, qui peuvent être déléguées ! Prenez le temps de réfléchir afin de vous concentrer sur des tâches essentielles à l’évolution de votre entreprise :  Entreprendre et Intégrer. 

Archives

Articles récents